La motivación de la virtud en la edad media

Dans le développement de la théorie des vertus aux XIIe et XIIIe siècles, l'auteur distingue trois écoles: l'école augustinienne de Guillaume de Saint-Thierry, Hugues de Saint-Victor et Pierre Lombard, ne connaissant que les vertus surnaturelles. Les innovations erronnées à savoir le système natural...

Descrizione completa

Dettagli Bibliografici
Autore:Eleuterio Elorduy
Pubblicazione: S.n., s.l., 1943
Volume:3
Pagine:63-113
Periodico:Revista Española de Teología
Formato:Article
Status:Active
Descrizione
Riassunto:Dans le développement de la théorie des vertus aux XIIe et XIIIe siècles, l'auteur distingue trois écoles: l'école augustinienne de Guillaume de Saint-Thierry, Hugues de Saint-Victor et Pierre Lombard, ne connaissant que les vertus surnaturelles. Les innovations erronnées à savoir le système naturaliste d'Alain de Lille, de Simon de Tournai et de le système dualiste de la faculté de Paris aux approches de 1250. La position des grands maîtres du XIIIe siècles: Guillaume d'Auxerre, Albert le Grand, Bonaventure et Thomas d'Aquin.