Histoire de l'idée de tolérance

Cherel veut étudier l'idée de tolérance depuis les origines du christianisme jusqu'au XIXe siècle. Si l'attitude des Pères de l'Eglise fut tolérante à l'égard des païens, il n'en fut pas de même des hérétiques. L'attitude de saint Augustin est ici caractéristique. Persuadé d'abord qu'il fallait ram...

Full description

Bibliographic Details
Author:Albert Cherel
Volume:27
Pages:129-164
Periodical:Revue d'histoire de l'église de France
Edition:1941
Format:Article
Status:Needs Review
id 1189
record_format augustine
collection Bibliography
title_short Histoire de l'idée de tolérance
title Histoire de l'idée de tolérance
spellingShingle Histoire de l'idée de tolérance
Albert Cherel
title_sort histoire de l'idée de tolérance
title_sort_txt histoire de l'idée de tolérance
title_full Histoire de l'idée de tolérance
title_fullStr Histoire de l'idée de tolérance
title_full_unstemmed Histoire de l'idée de tolérance
author_role Author
author Albert Cherel
author_facet Albert Cherel
description Cherel veut étudier l'idée de tolérance depuis les origines du christianisme jusqu'au XIXe siècle. Si l'attitude des Pères de l'Eglise fut tolérante à l'égard des païens, il n'en fut pas de même des hérétiques. L'attitude de saint Augustin est ici caractéristique. Persuadé d'abord qu'il fallait ramener les égarés par la douceur et la charité, Augustin en vint à reconnaître la nécessité d'une répression de l'erreur et d'une intervention de l'Etat, hormis la peine de mort.
status_str Needs Review
format Article
container_volume 27
container_pages_str 129-164
edition 1941
periodical_str Revue d'histoire de l'église de France
spelling 1189 augustine Bibliography histoire de l'idée de tolérance Histoire de l'idée de tolérance Author Albert Cherel Cherel veut étudier l'idée de tolérance depuis les origines du christianisme jusqu'au XIXe siècle. Si l'attitude des Pères de l'Eglise fut tolérante à l'égard des païens, il n'en fut pas de même des hérétiques. L'attitude de saint Augustin est ici caractéristique. Persuadé d'abord qu'il fallait ramener les égarés par la douceur et la charité, Augustin en vint à reconnaître la nécessité d'une répression de l'erreur et d'une intervention de l'Etat, hormis la peine de mort. Needs Review Article 27 129-164 1941 Revue d'histoire de l'église de France
_version_ 1745675558320078848
score 11.371861