Pascua Mediaevalia.

Studies voor Prof. Dr.J.M. De Smet.

Il semble bienque Rupert de Deutz (1129) a été le premier à fixer la Nativité exactement au milieu de la nuit d'un samedi au dimanche, celui-ci étant bien entendu le 25 décembre. le responsable du succès de cette nouvelle théorie fut Pierre Comestor (+1178) qui l'adopta, en recourant aux termes même...

Full description

Bibliographic Details
Author:Hubert Silvestre
Published: Universitaire Pers, Leuven, 1983
Series:Mediaevalia Lovaniensia. Series I, Studia
Volume:10
Total Pages:VIII-691
Format:Book
Topic:- Doctrine > From man to God > Jesus Christ. Redemption. Sacraments. Church. Grace. Mariology. > Christology
- Influence and Survival > The Middle Ages (430-1453) > Influence on the various authors and writings > Rupert of Deutz (ca. 1075 - 1129)
Status:Needs Review
Description
Summary:Il semble bienque Rupert de Deutz (1129) a été le premier à fixer la Nativité exactement au milieu de la nuit d'un samedi au dimanche, celui-ci étant bien entendu le 25 décembre. le responsable du succès de cette nouvelle théorie fut Pierre Comestor (+1178) qui l'adopta, en recourant aux termes mêmes de Rupert, dans son Historia scholastica. En ce qui concerne le moment précis de la Résurrection, deux thèses étaient en présence, celle d'Augustin qui inclinait pour l'aube du dimanche, celle de Jérôme qui, au moins à un moment, opta pour le milieu de la nuit du samedi au dimanche. Un Pseudo-Jérôme, allégué par Abélard dans son Sic et non, emboîta le pas à Augustin dont l'opinion fut également reprise par Bède. En revanche, sans même mentionner l'évêque d'Hippone, Rupert fit sienne la thèse que Jérôme avait défendue dans son In Matthaeum